Implantologie et chirurgie orale

L’implant dentaire est une fausse racine que l’on insère dans l’os du maxillaire/mandibule afin de remplacer une dent perdue. En matière titane, l’implant est parfaitement intégré par le corps, extrêmement résistant et remplace avantageusement une ou plusieurs dents absentes.

Lors d’une première séance de planification pré-implantaire, des examens (anamnèse/ examen clinique/examen radiologique) sont effectués, ceci afin d’évaluer la possibilité chirurgicale et prothétique de la pose d’implant.

En effet, des contre-indications existent : état de santé général, situation anatomique de l’os, complexité de la restauration prothétique...

Lorsque l’implant est, après quelques mois, « ostéo-intégré », une empreinte de précision est prise afin de confectionner la fausse dent qui viendra se fixer sur l’implant.

Les dents de sagesse peuvent être la cause de problème suffisamment grave pour devoir les enlever. Après un examen clinique et radiologique, les risques et bénéfices sont posés et l’intervention chirurgicale peut être planifiée.